Disneyland Inaugural Half Marathon 2016

Ca fait déjà quelques temps que j’envie les américains d’avoir accès à des courses de type marathon et semi marathon dans les parcs à thèmes disney.
Je suis un grand fan du parc français, et comme vous le savez, j’aime bien courir.
Au cours de l’été 2015, j’apprend qu’un premier semi marathon sera organisé au début de l’automne 2016, dans le parc disneyland Français. Cool.
Il aura fallu m’armer de patience pour pouvoir enfin m’inscrire en novembre 2015, et comme toujours avec tout ce qui concerne l’univers Disney, ce n’est pas donné. L’inscription au semi marathon c’est 70€. Je profite de l’occasion pour prendre un package course+séjour, et je décide d’y emmener mon petit dernier, qui participera à la course enfant.
Lors de la réservation, je peux profiter d’une upgrade à l’hotel, et donc nous aurons accès au lounge de l’hotel, un endroit privatisé où l’on peut prendre le petit déjeuner et venir se reposer en journée et profiter de boisson rafraichissante ainsi que du goûter. Ca n’a l’air de rien, mais ce sont des détails qui comptent :)

La salle de petit déjeuner.
C’est 10 mois plus tard, que je pars donc avec mon petit garçon de 4 ans, et on se fait un voyage entre mec. On profite pleinement de nos 2 journées ensemble dans le parc, et je dois dire que j’ai bien mal aux jambes chaque soir en me couchant, car on marche 5-6h par jour dans le parc. Il a de la ressource le petit.


Photo prise par Dan :)

Dan sera ravi de sa course de 200m et est très fier de porter sa médaille dans le parc tous le reste de la journée.

Le dimanche matin, 7h, c’est mon tour.
Bon ça fait 14j et 4h que j’ai bouclé l’evergreen. Entre temps j’ai repris le vélo pour aller au boulot, continuer la natation, et fais 2 footings. Je me suis éclaté les cuisses lors d’une séance de sprint avec les enfants, et n’ai donc pas couru de la semaine précédent la course.
Je suis pas bien rassuré sur ma capacité à boucler un semi marathon, et n’ai aucune idée de l’allure que je vais pouvoir soutenir.
Oui, depuis juin, je n’ai pas fait une seule séance de plat. Que de la montagne est plus particulièrement du up and down pour préparer l’evergreen. Bref pas l’idéal pour un semi marathon tout plat.
Le parcours: 6km à tournicoter dans le parc, au milieu des attractions, puis 12km en campagne, et enfin 3km à travers les hotels à thèmes du parc. Quelques zones de faux plat, mais en gros 80m de D+ sur 21.1km


Mon plan de course: partir vraiment tranquille, profiter à fond de la partie qui traverse le parc, puis essayer de trouver un rythme dans la campagne que je pourrais tenir jusqu’au bout.
Y a un truc qui m’a vraiment marqué lors de la récupération des dossards la veille, c’est la quantité d’américains obèse qui participent à la course, et le plus surprenant, c’est qu’ils portaient tous des maillots finishers de marathons, et fallait voir les strappings, KTape à un bel avenir avec ce type de coureur.
Donc dimanche matin, après une très mauvaise nuit, pas vraiment le stress de la course, mais des facteurs extérieurs, je me réveil à 5h15 et je descend prendre mon petit déjeuner. Bon là c’était un peu light, avec juste des pommes et bananes, pas une tranche de pain, alors je remonte chercher du gâteau que j’avais en réserve et que je déguste avec un thé. Les américains se sont pas fait avoir, ils avaient avec eux des litres de boissons énergisantes, et des montagnes de beignets. Incroyable.
6h je me rend au départ, je laisse mon sac d’affaire à la consigne, et j’attend le départ.

J’ai fait l’erreur de laisser mon kway à la consigne, le vent se lève et il fait bien frais. Je me dis que bien serré dans le sas de départ, on va se tenir chaud, un peu comme à la saintelyon.
J’arrive devant la séparation pour les sas, sur mon dossard j’ai un A, et je me rend compte que c’est le premier sas. Le plus petit, on doit être 1000 coureurs. Derrière, 4 autres sas, pour un total de 11000 coureurs. J’avais pas réalisé à quel point cette course était énorme.


Sur cette course selfie obligatoire ;)

Y a du monde derrière (cliquez sur l’image pour la voir en grand, Ca va très très loin derrière les sas)
Bon bah dans mon sas on est pas bien serré, et je me pèle. 25min à attendre avant le départ.
Moi j’ai min Tshirt superman, mais à côté de moi il y a spiderman:

Costume intégral, énorme.

Énormément de gens déguisé, surtout les femmes, principalement en fée clochette :) Les animateurs mettent l’ambiance et 2 coachs vienennt nous faire faire une séance d’échauffements. Pour une fois je participe à fond, il faut que je me réchauffe.
Les animateurs font l’appel des nations, et bizarrement, très peu d’américain dans ce premier sas…
Paula Radcliffe, recordwoman du monde sur marathon et marraine de la course nous fait un petit speech, puis elle prend place au départ, car elle participe aussi.


Enfin mickey nous fait le décompte, et on peut s’élancer.

Le jour se lève, mais on peut pleinement profiter des illuminations du parc. C’est vraiment chouette.
Je pars sur mon rythme pépère, intensité marathon on va dire. Et je profite un max de l’ambiance. On longe le parc studio, puis on entre par une porte dérobée, et on a accès au backstage des animations. Excellent de courir là où d’habitude on est emprisonné dans une navette, de passer au milieu des décors du stunt show.

Tous les 500m il y a des personnages disney qui nous encouragent, et on peut s’arrêter se faire prendre en photo. Les cast members disney mettent l’ambiance, c’est vraiment chouette.
On sort du parc studio, puis on se dirige vers le parc disney

On prend ensuite l’allée principale et on se retrouve devant le chateau

Avec le levé de soleil, c’est beau. Ca change des couchers de soleil sur le Mont blanc ;)
On tournicote autour des attractions, puis on repasse dans le chateau

Et au bout de 6km, s’en est fini de la magie Disney, il est temps de courir pour de vrai.
Donc on sort du parc, il y a un mega ravito, ou je m’arrête pour boire un coup. Puis je démarre un nouveau lap à ma montre, et j’essaye de trouver un rythme.
Les jambes répondent bien, et bien que le gps m’aient rajouté 500m de rabe sur 6km, j’ai l’impression que mon allure tourne autour des 5’/km, comme au printemps dernier lors des entraînements marathon.
Maintenant qu’on est sorti du parc, je décide de me caler sur une vraie intensité semi au niveau cardio, et j’ai la bonne surprise de voir mes jambes répondrent à l’appel et de tourner entre 4’30 et 4’40 au kilo. Pile poil dans mes allures semi marathon des bons jours cette année.
Je commence à reprendre du monde, et les kilomètres défilent. Je passe le 10k en 50min, donc j’étais à un peu plus de 5’ dans le parc, quand ma montre affichait 4’45.
Mi course en 52’01.
Lorsque je passe le panneau des 15k, c’est 23min plus tard, donc 4’35 de moyenne, c’est très très bien.
Je croise le premier de la course, qui est déjà sur le retour, puis 5-6 coureurs plus loin, mais bien distancé, Paula, première féminine.
Je fais le tour d’un petit étang, puis à mon tour de repartir vers le parc.
Je maintiens l’allure et boucle un 10k en 46’14 soit 4’37 de moyenne, dis donc, quel forme.
Mais bon ça fait quand même 2-3 kilomètres que ça me picote le mollet droit, et voilà que le mollet gauche se réveille aussi.
Et, en entrant dans la partie hôtelière du parcours, les 2 mollets se contractent sévèrement, et j’ai de plus en plus de mal à maintenir l’allure. Bon il reste 3km, je suis loin d’être à la portée d’un PR, et donc je laisse l’allure baisser gentiment, et me laisse porter par le public, de plus en plus nombreux sur le bord du parcours, jusqu’à la ligne d’arrivé.

Mais là bizarrement, pas de public, on s’est éloigné du parc, et c’est assez intime. Heureusement Donald est là pour le high five final.
1h43, bah je suis pas mécontent du résultat. Et j’ai même réussi un reverse split d’une minute, malgré les 3 derniers kilomètres autour de 5’ au kil.

Cool du lait chocolaté au ravito final :)
Photo finisher, très importante pour nos amis américains. Puis je file au massage,

La gentille masseuse fera des merveilles, et j’arrive presque à marcher normalement en retournant à l’hotel.
Il est même pas 10h, et je peux donc profiter du petit dej, à moi les oeufs et le bacon !!!

Bon le répit pour mes mollets sera bref, le fils est en forme, et c’est reparti pour une journée dans le parc, qui va m’achever.

Je rentre à la maison avec les mollets explosés, y a peu de chance que j’aille faire le malin à la course du village le weekend prochain ;)